Forum GOSCINNY
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum GOSCINNY

Les véritables Archives Goscinny
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Pilote la naissance d'un journal

Aller en bas 
AuteurMessage
Juju
Admin
Juju


Nombre de messages : 926
Age : 35
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 10/08/2006

Pilote la naissance d'un journal Empty
MessageSujet: Pilote la naissance d'un journal   Pilote la naissance d'un journal EmptyJeu 29 Fév 2024 - 1:16

En avril paraît un futur classique :

Pilote, la naissance d'un journal

Un livre qui couvrira la période 1944-1959 et contiendra la reproduction des différents numéros 0 du journal Pilote et du mythique numéro 1.

Il est écrit par Christian Kastelnik, Patrick Gaumer, Clément Lemoine et Michel Lebailly.

Des informations ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Syngonic aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://goscinny.1fr1.net
Juju
Admin
Juju


Nombre de messages : 926
Age : 35
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 10/08/2006

Pilote la naissance d'un journal Empty
MessageSujet: Re: Pilote la naissance d'un journal   Pilote la naissance d'un journal EmptySam 27 Avr 2024 - 23:00

Le livre est sorti le 23 avril dernier !

Pilote la naissance d'un journal Couv-1-bd-1-scaled

Une somme, que dis-je une Bible de 320 pages pour tout connaître de la création du mythique journal Pilote, jusqu'à son rachat par Dargaud.
Un travail titanesque qui a demandé plusieurs années de travail à ses quatre auteurs.

Je vous propose une interview croisée de Clément Lemoine (qui a déjà publié des ouvrages sur Goscinny aux éditions La Déviation) et de Michel Lebailly (libraire de la mythique librairie Goscinny et créateur des éditions La Déviation) :

D'où vient l'idée d'écrire ce livre ?
Clément Lemoine : C'est un projet de Christian Kastelnik, qui rassemble des informations et des passionnés sur le sujet depuis vingt-huit ans. Son expertise est incontestable et il voulait en faire un livre de référence.


Avec les autres co-auteurs, comment vous êtes vous répartis le travail ?
Clément Lemoine :  Chaque chapitre est une superposition de recherches et de rédactions successives, avec de nombreux repassages. Christian avait déjà posé beaucoup de choses. Patrick Gaumer a apporté sa connaissance de l'histoire de la bande dessinée, de Pilote, de Dargaud, et sa très riche documentation. Je suis allé voir du côté des archives. Michel a posé les problématiques et harmonisé la rédaction : c'est sa voix qu'on entend dans la majorité du livre.

Michel Lebailly : Clément ne s'est pas contenté des archives. Il a rencontré des familles de plusieurs protagonistes, déniché des documents et fait un énorme boulot de précision et de vérification. On a parlé de livre-chorale. On ne s'est pas réparti les chapitres mais nous avons en effet avancé par passages successifs, relectures, mises en commun. Sans aucune bataille d'égo ce qui est bien reposant. Et le tout étalé sur plusieurs années.


Quelles découvertes marquantes à vos yeux avez-vous faites en travaillant sur cet ouvrage ?
Clément Lemoine : D'un point de vue historique, et de mon côté, j'ai réalisé l'importance de ce premier Pilote, celui du Paris-Match de la jeunesse, qui est beaucoup plus qu'un avant-programme. Et dans le livre, une des choses les plus importantes à mes yeux est d'avoir reconstitué le parcours de Jean Hébrard, qui est des fondateurs celui qui a le moins parlé.

Michel Lebailly : Nous n'avons pas cherché LE scoop mais avons voulu être le plus complet et le plus précis possible. Mettre en évidence les conditions humaines, techniques, juridiques, financières, historiques qui ont permis la création de Pilote. Et donc d'Astérix. Le plus émouvant pour moi était de suivre l'itinéraire de ces hommes (très peu de femmes, c'était vraiment une autre époque) peu connus mais qui ont joué un rôle décisif . D'où viennent-ils ? Comment se sont-ils rencontrés ? Que sont-ils devenus ?


Avez-vous pu avoir accès à toutes les archives que vous souhaitiez, ou certaines informations vous ont-elles fait défaut ?
Clément Lemoine : Nous avons réussi à trouver beaucoup plus que ce que nous espérions, et à reconstituer la chronologie très précisément. Mais nous n'avons pas pu retrouver la fille de Raymond Joly, par exemple. Et il y a certains visages qui restent inconnus sur la photographie en une du numéro zéro.

Michel Lebailly : C'est sans fin. On voudrait toujours davantage d'informations. Mais enfin toutes les directions ont pu être explorées sans laisser de grosses zones d'ombre. Par exemple, pour la première fois le mécanisme juridico-financier suivant lequel Georges Dargaud a pris le contrôle de Pilote est décrit dans toute sa subtilité. Idéalement je rêverais de me plonger dans tous les livres comptables de cette époque pour encore davantage de précisions…


Avez-vous découvert des documents qui pourraient être utilisés dans un prochain livre sur Pilote ou sur ses auteurs, mais qui n'avaient pas leur place dans ce livre-là ?
Clément Lemoine : Nous n'avons rien caché de notre sujet. Même les relations humaines les plus douloureuses sont abordées. Mais il y aurait toujours des choses à ajouter car un récit en entraîne un autre.

Michel Lebailly : C'est un livre de référence et nous avons voulu y mettre tout ce que nous avons trouvé. Mais rien n'interdit à d'autres de continuer à explorer le sujet. Au contraire j'en serais très heureux.


Quels sont vos projets futurs en lien avec Goscinny et/ou Pilote ?

Clément Lemoine : Rien de très précis pour le moment.

Michel Lebailly : On n'en a jamais fini avec Goscinny. Mais là, il faut souffler un peu…


Enfin, comment avez-vous découvert Pilote et quel est votre lien affectif avec ce journal ?
Clément Lemoine : Sans doute d'abord dans les livres sur Goscinny, Profession humoriste et Guillaume et Bocquet.

Michel Lebailly : Un poil trop jeune pour avoir pu suivre l'hebdomadaire en direct je l'ai découvert avec un léger décalage temporel. Et notamment dans les recueils (très frustrants : il manque toujours le début ou la fin des histoires à suivre). Enfant il m'est toujours apparu comme un journal pour les grands. C'était le journal d'Astérix et j'y ai découvert la Rubrique-à-brac. Cela marque à vie (la preuve avec ce bouquin).

Merci à tous les deux pour ces informations sur les coulisses de ce beau livre !
Revenir en haut Aller en bas
https://goscinny.1fr1.net
 
Pilote la naissance d'un journal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pilote, le journal qui s'amuse à lancer un pavé
» Le Journal Pilote sur le forum "Matin quel forum"
» Jacques Martin parle du journal Tintin
» la relance de pilote
» Pilote la révolution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum GOSCINNY :: L'oeuvre :: Les journaux-
Sauter vers: